estrella-and-textestrella-and-text-disabeldestrella-and-text
estrella-and-text

Le bâtiment

Au sein de l’Académie Uruguay, nous n’oublions pas que le bâtiment dans lequel nous avons fondé notre école constitue une attraction culturelle et historique de premier plan. Le bâtiment a été restauré dans les années 80. Il conserve le même état qu’il avait autour de 1850, époque à laquelle il fut construit.

Il y a plusieurs années, un article a été publié dans le journal uruguayen « El Observador ». Cet article évoquait la restauration du lieu historique dans laquel se trouve l’Académie Uruguay. En voici quelques extraits :

Artículo sobre edificio Academia Uruguay« Le coin immortel

Il y a un bâtiment qui n’est pas ouvert au public pendant la Journée du Patrimoine mais qui pourtant devrait l’être ! Il se situe au coin des rues Juan Carlos Gómez et Rincón en traversant la Plaza Matriz (…).

Là-bas, (…) se trouvait le Café des Immortels, lieu dans lequel Florencio Sánchez savait souffrir et les gens de Marcha se reposer, entre ses murs vert clair et un portrait de Gardel orné de fleurs en plastique. Ce que l’on pouvait y trouver de pire, c’était le café, si l’on en croit les souvenirs de certains clients…

Après cette horreur que d’aucuns ont osé appeler  »construction » (…) succéda le hiatus qui impulsa au début de la dernière décennie le mouvement de revendication du quartier de Ciudad Vieja dont faisait partie l’actuel maire de la ville, Mariano Arana. C’est ainsi que le propriétaire de ce coin de rue aujourd’hui protégé découvrit un jour que ce qui était en train de s’effondrer venait d’être déclaré Patrimoine Historique. Démolir pour reconstruire ? Il n’en était plus question.

L’architecte Isodoro Singer l’affirme sans ambages : c’est l’impulsion de l’architecte Enrique Besuievsky (et ses collègues de l’époque s’en souviennent) qui a convaincu le propriétaire de restaurer le bâtiment. Ce fut l’un des premiers travaux de restauration de la ville. Il reste aujourd’hui encore inégalé.Antigua

Le bâtiment, construit entre 1850 et 1860, l’un des plus anciens de Ciudad Vieja, commença à s’effondrer en 1983. Il fallut donc le soutenir grâce à des plaques de béton armé et fortifier son architecture. C’est ainsi qu’il put rester debout. En bref, le travail réalisé alla bien au-delà de ce qui avait été demandé par la Commission du Patrimoine et c’est une reconnaissance bien méritée qu’il reçut des autorités. (…)

Singer et Clikberg se souviennent des fouilles et de tout ce qui pouvait émerger d’un sous-sol faisant la lumière sur la mémoire coloniale de la ville. Ils se souviennent aussi comment ce qui était découvert devenait un élément déterminant de la conception du bâtiment, offrant ainsi à l’Histoire la possibilité d’imprimer sa marque.

school UruguayIls travaillèrent deux années durant, littéralement à la main avec le budget modeste qui leur avait été imposé. Aujourd’hui, à Pecarí (commerce au rez-de-chaussée) le ravalement laisse entrevoir un mur colonial composé de granit et de mortier et les différentes époques de ce pays sont là comme les différentes couches qui composent un mur.

Mais la reconstruction a quelque chose de particulier qui va au-delà du simple détail : elle a un air, un climat dans lequel le visiteur est plongé. Et c’est cela le plus beau. »

Fresque de Montevideo

En 2007, l’Académie Uruguay a invité l’artiste argentin Diego Bugallo à peindre des fresques dans une des plus grandes salles du bâtiment.

Notre école d’espagnol a maintenant trois fresques de Bugallo. Trois tableaux montrant les sites les plus pittoresques de Ciudad Vieja. Dans son travail, les tons pastel utilisés pour peindre la Plaza Independencia prédominent tandis qu’une gamme de gris est utilisée pour peindre la Rambla et l’immeuble de l’Académie, reconnu Patrimoine Culturel.

Les étudiants de l’Académie Uruguay ont vécu plusieurs semaines avec Diego qui a été hébergé au sein de notre école pendant toute la durée de son travail. Depuis, nos étudiants disposent d’une salle de séjour plus confortable et élégante qu’auparavant.

cultural-activities-academia-uruguay-2

 
 
Joignez-vous et suivez-nous